↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Kalandra


The Line


(23/10/2020 - By Norse Music - Pop alternative - Genre : Pop Rock)
Produit par Kalandra

1- Borders / 2- The Waiting Game / 3- Slow Motion / 4- Naive / 5- Virkelighetens Etterklang / 6- Ensom / 7- Brave New World / 8- On the Run / 9- Wonderland / 10- With You / 11- It Gets Easier
Note de 4.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (1 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Avec son premier album, Kalandra livre une œuvre sensible et inspirée à la croisée des chemins de la pop, du folk et du rock. Captivant"
Franck, le 12/04/2023
( mots)

Si la Scandinavie a largement contribué au rayonnement de la planète rock ces dernières années, la question de la longévité de cette ascension nordique restait en suspens. En guise de réponse, nous rétorquerons que les années passent et que nous continuons de mettre en avant - sur Albumrock - bon nombre de formations suédoises, norvégiennes et danoises au talent indéniable ; et ceci qu’il s’agisse d’artistes déjà bien installés ou de jeunes formations qui semblent germer à chaque nouveau cycle saisonnier. La relève semble donc assurée, et force est de constater qu’il nous est impossible de couvrir de manière exhaustive - à l’échelle de notre modeste webzine - toute l’actualité issue d’un tel vivier. Il nous arrive alors régulièrement de passer à côté de sacrées pépites, des œuvres qui n’auraient pourtant guère de mal à se hisser parmi nos traditionnels classements annuels ! Fort heureusement, notre communauté de lecteurs veille au grain (l’occasion de rappeler que les portes du Discord Albumrock vous sont ouvertes) et a eu la très bonne inspiration de nous orienter vers Kalandra (encore merci @Un célèbre inconnu)! Pure coïncidence ou alignement des planètes, il se trouve que nous avons pu assister à une représentation du groupe quelques jours plus tard à l’occasion de la tournée française de Leprous (une autre formation norvégienne, tiens donc). Pour être clair, rarement une première partie nous avait happé à ce point (Cf. compte rendu concert du 12/02/2023) ! Outre la belle prestation, nous avons été subjugués par la qualité des différentes compositions proposées et par l'impact indélébiles de celles-ci sur nos oreilles.


Débutons des présentations en bonne et due forme : formé à Oslo en 2012 autour de Katrine Ødegård Stenbekk (chant), Jogeir Daae Mæland (guitare) et Florian Bernhard Döderlein Winter (guitare), Kalandra sort un premier EP en 2017 intitulé Beneath the Breaking Waves dans lequel il se livre à une musique baroque aux ambiances froides et raffinées évoluant quelque part entre folk, pop et rock. Durant les années qui suivent, la petite bande prend le temps d’affiner sa formule et renforce son effectif avec l’arrivée du batteur Oskar Johnsen Rydh. Les Norvégiens se font ensuite remarquer sur la scène locale grâce à une reprise de "Helvegen" du groupe de néofolk Wardruna et continuent de faire grimper leur cote de popularité sur les réseaux par l’intermédiaire de plusieurs clips à l'esthétique affirmé...


Premier véritable opus du groupe, The Line ne perd pas de temps pour marquer les esprits et se place instantanément au niveau de ses ambitions. Nous nous retrouvons alors projeté dans un univers à l’ambiance onirique et contemplative, favorisant l’introspection grâce à un environnement sonore pittoresque associé à de délicieuses effluves folkloriques. Dès l’introductif "Borders", nous sommes pris dans l’engrenage d’une progression céleste et captivante dans laquelle le groupe norvégien semble retenir son entrain pour mieux cultiver le mystère sur ses intentions. Cette entrée en matière est l’occasion de découvrir une voix : la Voix désormais indissociable du son de Kalandra, celle qui vous ouvrira le passage vers tout un nouveau champ lexical émotionnel. La jeune chanteuse s’illustre d’abord dans un registre angélique légèrement modifié au vocodeur, avant de se livrer à un véritable tour de force tout au long de l’album, démontrant au passage une tessiture bien plus large qu’il n’y paraît. Se montrant tantôt vulnérable, tantôt assurée et dominatrice, cette dernière s’adapte aisément aux différents registres abordés, et se distingue en s’inspirant de différentes techniques vocales allant du kulning (ou kauking) - un chant issu du folklore nordique - jusqu’aux chants traditionnels arabes, mongols ou indiens. L’aspect folklorique se voit renforcé avec quelques titres chantés en norvégien à l’image de l’irrésistible ballade rêveuse et enchanteresse de "Virkelighetens Etterklang".


La réussite de Kalandra réside finalement dans sa capacité à exploiter ce folklore par petite touche, tout en se le réappropriant complètement, que ce soit dans l’approche rythmique ("The Waiting Game" et ses connotations tribales), dans l’usage détourné de certains instruments (en jouant de la basse avec un archet) ou encore dans certaines intonations de la chanteuse. Le groupe évite ainsi une esthétique un peu trop prononcée et sujette à la caricature (à l’image du folk expérimental aux forts élans chamaniques d’un groupe comme Heilung) et parvient à créer un univers singulier disposant d'une esthétique intemporelle. Tous ces attributs se retrouvent parfaitement distillés à travers un morceau comme "Slow Motion" qui captive avec sa cohabitation d’arrangements électroniques et de sonorités organiques (un travail sur les textures sonores qui rappellera l’excellent Atone de White Moth Black Butterfly).


Si le groupe reste à l’aise dans des structures progressives en se montrant sans cesse surprenant dans ses enchaînements (une section mélodique en cache souvent une autre encore plus majestueuse), il se révèle particulièrement convaincant durant ses morceaux les plus directs. On notera le très bon "Naive" avec sa rythmique electro et son refrain rock entêtant, mais surtout le titre "Ensom", véritable hymne pop au groove irrésistible, alliant puissance et progression majestueuse.


Malgré un petit coup de mou sur la dernière ligne droite - le groupe optant pour une dernière partie plus épurée avec de jolies ballades intimistes, qui, sans être inoubliables s’écoutent avec plaisir - on ressort  de l’expérience émerveillé, avec pour seule hâte : celle de relancer le disque pour un nouveau tour de platine.


Hautement recommandable, The Line est un album qui marque les débuts d’un groupe des plus prometteurs et dont le potentiel ne semble avoir été qu’effleuré. Mystique, envoutante et entêtante, la musique du combo norvégien nous fait voyager par l’intermédiaire d’un brassage stylistique et culturel parfaitement exploité, et dont le pouvoir se fait plus fort à chaque nouvelle écoute. Vous pensiez avoir fait le tour de la scène scandinave ? Ecoutez donc Kalandra, un groupe qui n’a clairement pas fini de faire parler de lui !


A écouter : "Slow Motion", "Naive", "Ensom"

Commentaires
FranckAR, le 28/10/2023 à 12:26
@Quentin, je me doutais bien que cet album te plairait. Pour ma part, je ne m'en lasse pas ! D'ailleurs, je t'invite dès à présent à bloquer ton lundi 20 novembre, car A.A Williams + Kalandra au "Backstage by the Mill", ça ne se refuse pas ;)
Quentin, le 24/10/2023 à 10:55
Merci Franck pour la découverte ! Dommage pour la petite baisse de régime en fin d'album effectivement, mais ça reste hautement recommandable. Le dernier titre me fait un peu penser à Sigur Ros d'ailleurs. Et quelle pochette magnifique, on en prend plein les yeux !
Alexx, le 19/04/2023 à 21:24
J'ai été attiré par le superbe artwork (visiblement on écoute aussi un peu avec les yeux...). Mais le contenu auditif valait le détour. Merci pour la découverte, c'est magnifique ! À certains égards, ça me fait penser aux feu Anathema.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Crown Lands


Fearless


"

Les amateurs auront reconnu dans cette accroche imagée la référence à Rush, qui se justifie par les liens nationaux mais surtout esthétiques qui unissent le trio canadien historique à Crown Lands.

"
À lire également